Auriez-vous des talents de ventriloque ?

ventriloque

Depuis que mes enfants ont assisté à un spectacle de ventriloquie qui s’est déroulé dans leur établissement scolaire, ils ne parlent plus que de cela. Pour leur faire plaisir, je me suis amusée à m’improviser ventriloque.

Le ventriloque fascine tant les grands que les petits

N’ayant jamais assisté à ce genre de spectacle, j’ai complètement oublié l’existence des ventriloques. Je n’en ai jamais parlé à mes enfants. Et lorsque leur école en a organisé un dans le cadre de leur vingtième anniversaire, j’ai sauté sur l’occasion pour les y accompagner. En effet, la présence des parents était également sollicitée. J’ai découvert ainsi avec mes enfants combien ce spectacle est à la fois divertissant et amusant surtout avec un ventriloque de très bon niveau.

Le enfants étaient scotchés sur leurs chaises tout le long du spectacle qui a duré tout de même une petite heure. D’habitude, au bout de trois quarts d’heure, ils commencent à s’ennuyer et à s’impatienter. Mais cette fois-ci, ils étaient très sages. Ils n’ont même pas touché aux petites friandises que je leur avais préparées. Le professionnel a vraiment assuré, car même moi je m’y suis beaucoup amusée.

Depuis cet après-midi, le ventriloque et sa marionnette alimentent tous les sujets de conversation. La cadette qui était jusque là très branchée clown en veut même à tout prix pour son prochain anniversaire. Après tout pourquoi pas puisqu’elle fêtera bientôt ses six ans. Quant à moi, pour les surprendre, je me suis secrètement initiée à la ventriloquie. Un défi particulièrement difficile à relever. Toutefois, avec beaucoup de patience et d’application, je suis tout de même arrivée à un résultat plus ou moins acceptable. Comment je me suis débrouillée ?

Peut-on devenir ventriloque ?

Avant toute chose, je me suis beaucoup documentée sur cette profession tant sur internet, qu’avec des livres. Je suis ainsi devenue au fil des semaines une véritable connaisseuse. Par la suite, toutes les fois que je suis seule, je fais des petits monologues avec mes doigts en guise de marionnettes. À deux ou à trois reprises, mes collègues de travail m’ont même déjà surprise en train de parler toute seule dans le vide, à leur grand étonnement d’ailleurs.

Mais je leur ai fait part de mon ambition et depuis elles m’encouragent. En effet, de la motivation et des encouragements, il en faut énormément pour espérer être ventriloque un jour. La grande difficulté est d’arriver à parler, mais surtout à bien articuler sans bouger ses lèvres. Sans oublier qu’il fallait aussi que je modifie ma voix. Pour y arriver, un bon contrôle de ma respiration était nécessaire. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire.

J’ai même failli abandonner à nombreuses reprises, mais petit à petit ça a marché. J’ai dans un premier temps fait le test avec mon mari, par la suite avec mes amies. Et le temps de me perfectionner encore un peu, je vais proposer à mes enfants un petit spectacle ce week-end. En outre, je dois aussi trouver la marionnette qui va m’accompagner. Mes enfants craquent sur les chaussettes dans les publicités Lustucru. Je vais donc essayer de les reproduire.

Écrit par Zoé le dans Familles

Réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : ev5zfekx83